Canadian Allergy, Asthma and Immunology Foundation

Fondation canadienne d'allergie, d'asthme et d'immunologie
caaif@rcpsc.edu

• Home • Donations • Brochures • Events Calendar • Awards Recipients • Health Advisory • Professional Information • Public Information • Research •

Disclaimer

Board of Directors

Links

Fellowship

CSACI
Newsletters

What's New

L'ALLERGIE AUX POLLENS
John Weisnagel, MD

Conseils à suivre
Trois groupes de pollens sont la cause de rhinite et de conjonctivite saisonnières, appelées "rhume ou fièvre des foins", manifestée par des éternuements, de l'écoulement nasal, des démangeaisons nasale et oculaire, ou une obstruction nasale et de la toux. Les pollens d'arbres sont présents dans l'atmosphère et peuvent causer ces symptômes chez les personnes sensibles, en avril et mai, les pollens de graminés (ou foin) en juin et juillet, et les pollens d'herbes à poux (ambroisies) en aout et sept. Ces pollens sont légers, véhiculés par le vent et ne peuvent aucunement être évités. On peut diminuer l'intensité des symptômes en suivant certaines recommendations:

  • éviter les courants d'air. Un climatiseur est préférable pour la chambre à coucher que des fenêtres ouvertes.

  • éviter de tondre ou ramasser le gazon ou même d'être présent lors de la tonte. Éviter le foin, les champs et terrains non-entretenus.
  • les boissons alcooliques et certains aliments tels que les bananes, les pêches, les melons, les pommes, et certaines noix peuvent déclancher des symptômes de rhinite ou causer des démangeaisons aux lèvres, au menton et à la gorge. Dans ce cas on doit éviter de manger ces fruits dans leur état frais; ils peuvent être tolérés en conserve ou si cuits.
    Voir: sensibilités alimentaires associées aux pollens.
  • éviter de garder des fleurs ou fleurs séchées dans la maison.
  • le chlore des piscines peut augmenter les symptômes de rhinite et de conjonctivite par contact avec les muqueuses déjà irritées.
  • éviter de porter des lentilles cornéennes durant les périodes d'irritation oculaire.